Monte Bianco !!!

P1010032

Bonjour à tous.

Pour moi le record du Mont Blanc Chamonix-Chamonix à ski est bien plus qu’un simple temps. C’est une fabuleuse aventure, et c’est surtout le record de deux immenses champions : Stéphane Brosse et Pierre Gignoux, mes idoles de jeunesse, ceux qui m’ont fait rêver, ceux qui m’ont donné envie de faire du ski alpinisme en compétition.

Tenter de battre ce record cela m’a toujours fait rêver. Stéphane m’en parlait souvent et il avait vraiment à cœur que ce soit Kilian ou moi qu’il le batte. Avec Kilian,nous avions toujours eu l’objectif d’établir un temps de référence tous les deux car à mon sens et à son sens c’est plus dans l’esprit de ce record, l’esprit de la montagne : une cordée unie dans l’effort.

Ce jour là il faisait très beau et le mauvais temps était annoncé dès le lendemain. Malheureusement Kilian n’était pas rentré. Je suis donc parti avec Thierry Galindo et Filipo Beccari un ami Italien depuis l’église de Cham. Bien sur mon objectif du jour était de faire l’aller-retour le plus rapidement possible mais ce n’était pas que cela. Mes deux compères m’ont accompagné sur la partie à pied et ensuite j’ai continué seul.  Thierry m’a attendu où j’avais posé mes baskets et nous avons fait le retour jusqu’à l’église ensemble. J’ai pu profiter d’une bonne trace toute la montée puisque des amis sont montés avant ( Idriss, Yann, Nico, Bastien… et j’en oublie..). Malgré cela les conditions étaient difficiles, du froid du vent bref la haute montagne comme je l’aime 🙂 .

Ce jour là pour moi ce n’était pas que le chrono qui comptait. Il y avait beaucoup d’émotions car c’est la première fois que je faisais l’aller-retour seul, alors Steph était vraiment dans mes pensées car je savais que là-haut il serait content …

Arrivé devant l’église ma montre affiche 5h06, j’étais content, fatigué, j’avais passé un très bon moment en montagne et je m’étais fait monstrueusement plaisir. Après je pense qu’il est possible de faire beaucoup mieux et dans des conditions meilleures. Bref tout cela pour dire que mon objectif n’était pas du tout de le médiatiser puisque officiellement je n’avais communiqué à aucun média. Pour moi c’était vraiment un chrono personnel, une recherche d’émotions profondes qu’il est difficile d’expliquer.  Après chacun prends ce chrono comme il le veut. Pour moi cela ne va pas changer grand chose, mon amour pour la montagne et ma passion pour celle-ci depuis toujours n’en sera pas ébranlé. J’accepte et je comprends toutes les suspicions, les doutes et je n’ai qu’une seul réponse : venez passer une journée avec Kilian ou moi et vous allez comprendre ce que c’est d’être passionné par ce milieu mais aussi de s’entraîner et tout simplement de se faire plaisir.
 Enfin vivement le retour du beau temps pour retourner un peu là-haut mais avant quelques jours à la mer vont me faire le plus grand bien … La plage, la farniente, la grimpe au dessus de la mer, le bateau, une bonne grosse coupe de glace…c’est cela aussi la vie 🙂 .

A très bientôt.

drapeau_anglais_rondThis Mont Blanc Chamonix – Chamonix record wasn’t only about the time. It was a fabulous adventure. I was also the record held by two great champions; Stéphane Brosse et Pierre Gignoux, my childhood idols, who inspired me to go into ski mountaineering competitions.

I’d always dreamed of attempting this record. Stéphane often talked about it and he hoped it would be Kilian and I who would attempt to beat it. We had always wanted to attempt the record together, united in the effort, roped up and as one, in true mountaineering spirit. But unfortunately Kilian wasn’t able to make it, so I started at the church in Chamonix with Thierry Galindo and Filipo Beccari, an Italian friend. Conditions were good and it was a beautiful day. The aim of the day was to do the return trip as quickly as possible, but this wasn’t the only goal. My friends accompanied me for the parts on foot then I continued on my own. Thierry waited for me where I changed out of my trainers. The skin up was easy as my friends ( Idriss, Yann, Nico, Bastien…) did it the day before. However the conditions were not easy, it was cold with strong winds, but what do you expect in the mountains?!

This day wasn’t all about the stopwatch. I was overcome with emotions as it was the first time I did it alone and Steph was present in my thoughts and I knew he would be happy when I was at the top.

I arrived where I started 5 hours 6 mins later. I was happy and tired. I loved every minute of the journey. I think the time can be improved in better weather conditions. This was a low key event and I deliberately didn’t get the media involved because it was more of a personal goal, that brought out deep emotions that are difficult to explain. The record isn’t going to change much in the scheme of things, my passion for the mountains will not be shaken. I accept and understand the suspicions, the doubts and I just have one thing to say: come and spend a day with Kilian and I, that way you will understand what it means to be passionate about the mountains, to train hard and to enjoy it.

I can’t wait for the nice weather to come back and I’m planning to spend some time at the beach, climbing on the cliffs just above the sea, lounging on the beach and eating ice cream….because that’s what life’s about too 🙂

Publicités