Monte Bianco !!!

P1010032

Bonjour à tous.

Pour moi le record du Mont Blanc Chamonix-Chamonix à ski est bien plus qu’un simple temps. C’est une fabuleuse aventure, et c’est surtout le record de deux immenses champions : Stéphane Brosse et Pierre Gignoux, mes idoles de jeunesse, ceux qui m’ont fait rêver, ceux qui m’ont donné envie de faire du ski alpinisme en compétition.

Tenter de battre ce record cela m’a toujours fait rêver. Stéphane m’en parlait souvent et il avait vraiment à cœur que ce soit Kilian ou moi qu’il le batte. Avec Kilian,nous avions toujours eu l’objectif d’établir un temps de référence tous les deux car à mon sens et à son sens c’est plus dans l’esprit de ce record, l’esprit de la montagne : une cordée unie dans l’effort.

Ce jour là il faisait très beau et le mauvais temps était annoncé dès le lendemain. Malheureusement Kilian n’était pas rentré. Je suis donc parti avec Thierry Galindo et Filipo Beccari un ami Italien depuis l’église de Cham. Bien sur mon objectif du jour était de faire l’aller-retour le plus rapidement possible mais ce n’était pas que cela. Mes deux compères m’ont accompagné sur la partie à pied et ensuite j’ai continué seul.  Thierry m’a attendu où j’avais posé mes baskets et nous avons fait le retour jusqu’à l’église ensemble. J’ai pu profiter d’une bonne trace toute la montée puisque des amis sont montés avant ( Idriss, Yann, Nico, Bastien… et j’en oublie..). Malgré cela les conditions étaient difficiles, du froid du vent bref la haute montagne comme je l’aime 🙂 .

Ce jour là pour moi ce n’était pas que le chrono qui comptait. Il y avait beaucoup d’émotions car c’est la première fois que je faisais l’aller-retour seul, alors Steph était vraiment dans mes pensées car je savais que là-haut il serait content …

Arrivé devant l’église ma montre affiche 5h06, j’étais content, fatigué, j’avais passé un très bon moment en montagne et je m’étais fait monstrueusement plaisir. Après je pense qu’il est possible de faire beaucoup mieux et dans des conditions meilleures. Bref tout cela pour dire que mon objectif n’était pas du tout de le médiatiser puisque officiellement je n’avais communiqué à aucun média. Pour moi c’était vraiment un chrono personnel, une recherche d’émotions profondes qu’il est difficile d’expliquer.  Après chacun prends ce chrono comme il le veut. Pour moi cela ne va pas changer grand chose, mon amour pour la montagne et ma passion pour celle-ci depuis toujours n’en sera pas ébranlé. J’accepte et je comprends toutes les suspicions, les doutes et je n’ai qu’une seul réponse : venez passer une journée avec Kilian ou moi et vous allez comprendre ce que c’est d’être passionné par ce milieu mais aussi de s’entraîner et tout simplement de se faire plaisir.
 Enfin vivement le retour du beau temps pour retourner un peu là-haut mais avant quelques jours à la mer vont me faire le plus grand bien … La plage, la farniente, la grimpe au dessus de la mer, le bateau, une bonne grosse coupe de glace…c’est cela aussi la vie 🙂 .

A très bientôt.

drapeau_anglais_rondThis Mont Blanc Chamonix – Chamonix record wasn’t only about the time. It was a fabulous adventure. I was also the record held by two great champions; Stéphane Brosse et Pierre Gignoux, my childhood idols, who inspired me to go into ski mountaineering competitions.

I’d always dreamed of attempting this record. Stéphane often talked about it and he hoped it would be Kilian and I who would attempt to beat it. We had always wanted to attempt the record together, united in the effort, roped up and as one, in true mountaineering spirit. But unfortunately Kilian wasn’t able to make it, so I started at the church in Chamonix with Thierry Galindo and Filipo Beccari, an Italian friend. Conditions were good and it was a beautiful day. The aim of the day was to do the return trip as quickly as possible, but this wasn’t the only goal. My friends accompanied me for the parts on foot then I continued on my own. Thierry waited for me where I changed out of my trainers. The skin up was easy as my friends ( Idriss, Yann, Nico, Bastien…) did it the day before. However the conditions were not easy, it was cold with strong winds, but what do you expect in the mountains?!

This day wasn’t all about the stopwatch. I was overcome with emotions as it was the first time I did it alone and Steph was present in my thoughts and I knew he would be happy when I was at the top.

I arrived where I started 5 hours 6 mins later. I was happy and tired. I loved every minute of the journey. I think the time can be improved in better weather conditions. This was a low key event and I deliberately didn’t get the media involved because it was more of a personal goal, that brought out deep emotions that are difficult to explain. The record isn’t going to change much in the scheme of things, my passion for the mountains will not be shaken. I accept and understand the suspicions, the doubts and I just have one thing to say: come and spend a day with Kilian and I, that way you will understand what it means to be passionate about the mountains, to train hard and to enjoy it.

I can’t wait for the nice weather to come back and I’m planning to spend some time at the beach, climbing on the cliffs just above the sea, lounging on the beach and eating ice cream….because that’s what life’s about too 🙂

Publicités

DST Courchevel : Nouveau record en 22’40 !

J’ai fait le déplacement à Courchevel hier soir sous une belle pleine lune, pour la 13ème Dynafit Ski Touring de la saison. A la clé, un nouveau record qui tombe..j’améliore le temps référence de Kilian de 8 secondes, ce qui place le chrono à battre à 22’40 secondes pour parcourir les 3,2km et 500m de D+

533241_539658642722358_1356327852_n 733812_539614949393394_1988654568_n 419314_539658649389024_814235183_n

Content de ma soirée, histoire de faire du rythme avant la coupe du monde de dimanche en Italie…!

A bientôt

drapeau_anglais_rondI arrived in Courchevel yesterday with the full moon for the 13th Dynafit Ski Touring of the season. I took 8 seconds off Kilian’s time and set a new record of 22’40 seconds for a 3.2km race with 500m+. I was very happy with the evening and used it as a warm up for the world cup this Sunday in Italy…! 

Record à la Barre des Écrins

Après avoir fait les Agneaux hier matin, je suis monté à la barre des Écrins ce matin. Mon objectif était de battre le record de Hubert fievet de 2h03 datant de 1998.

L’année dernière j’avais déjà fait le record au dome des Écrins en 1h57 depuis le près de Mme Carle.

Je suis donc parti du près de Mme Carle à 6h du matin pour arriver au sommet de la Barre 1h55 plus tard. Mon objectif est donc atteint. Les conditions étaient vraiment optimales. Un grand soleil, pas de vent et un bon regel.

L’itinéraire: près de Mme Carle( 1874m), chemin des guides, glacier blanc, voie normale du dome des Ecrins, couloir whymper, barre des Ecrins (4102m).Il y a environ 2200m de dénivelé positif pour une dizaine de km.

Je suis monté en basket jusqu’à la rimaye de la barre et ensuite mon père et  Romain Borel m’attendait avec mes Scarpa Rebel, les crampons et deux piolet. Le whymper était en bonne condition malgrè un peu de glace et de mixte dans la deuxième partie…

Un grand merci donc à Romain et mon père pour leur aide…

Mes temps de passage pour les spécialistes:

33min: refuge glacier blanc.

47min: glacier.

1h: refuge des écrins.

1h20: sous le col des Écrins.

1h55: sommet.

Voici quelques photos:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

et le petit bonus vidéo de l’arrivée au sommet :

 After climbing les Agneaux yesterday morning, this morning it was time for the Barre des Ecrins. My goal was to beat Hubert Fievet’s record of 2 hours 03 minutes set in 1998. I had already brokn the record last year for the fastest ascent of the Dome des Ecrins– 1 hour 57 minutes from Prè de Madame Carle.

This morning, I left Prè de Madame Carle at 6am and arrived at the summit of the Barre 1 hour 55 minutes later. My goal achieved. The conditions were perfect. Sunny, no wind and frozen snow. My route: prè de Mme Carle (1874m), chemin des guides, glacier blanc, dome des Ecrins by the normal route, couloir whymper, barre des Ecrins (4102m). Over the 10km there was about 2200m positive altitude difference. I wore trainers up until the rimaye of the barre, Romain Borel and my Dad then gave me my Scarpa Rebels with my crampons and an ice axe. The conditions of the Whymper were very good in spite of some ice and mixed climbing in the second part of the climb….

A big thanks to Romain and my Dad for their help…

My splits:

33min: refuge glacier blanc.

47min: glacier.

1h: refuge des écrins.

1h20: under the col des Écrins.

1h55: summit.


Agneau express

A mon grand regret je n’ai pas pu me libérer pour faire la traversée du Mont Blanc avec Kilian et Stéphane. Je décide donc ce matin de me faire un petit chrono aux Agneaux en partant du près de Mme Carle.

Le parcours: refuge du glacier blanc, col du monétier, col Tuckett, arête sud, sommet est ( 3664m).

C’est un très beau itinéraire varié avec pente de neige, petite arête, un peu d’escalade facile et l’arrivée sur un très beau sommet avec un magnifique paysage…

J’ai mis 1h40 du pré au sommet Est.

Cela m’a permis aussi de faire une petite reconnaissance au niveau des conditions sur les Écrins. Peut être pour demain matin…

A très bientôt.

 I was really disappointed not to be able to make it for the crossing of Mont Blanc with Kilian and Stéphane. This morning I decided to do a timed climb of Les Agneaux leaving from Prè de Madame Carle.

The route: refuge du glacier blanc, col du monétier, col Tuckett, arête sud, East summit ( 3664m). It’s a varied and beautiful route with a snow slope, a small arête, some easy rock climbing and the view from the summit is magnificent…. From Prè to the summit it took 1 hour 40 minutes.  This climb also allowed me to check out the conditions of the Ecrins, maybe for tomorrow morning…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pelvoux express: épisode 2

Ce matin,  je suis retourné faire le Pelvoux avec cette fois l’objectif d’établir un temps de référence. Je suis donc parti du près de Mme Carle à 5h45, pour arriver au sommet du Pelvoux 1h49 plus tard. Concernant l’itinéraire j’ai emprunté la moraine du glacier noir, le versant nord du col est et le couloir métrier. J’ai stoppé le chronomètre au sommet puis descente tranquille par le couloir coolidge et le sentier du refuge du Pelvoux.

Le temps établi est donc de 1h49 pour parcourir les 2100m de dénivelé positif par ces deux voies glaciaires…

Concernant le matériel utilisé, j’ai grimpé avec les scarpa rebel qui m’ont prouvé encore une fois leur efficacité.

Au niveau des vêtements: la veste maglia transalp thermo+ et le pantalon cervino de chez crazy idea. Une marque italienne de ski alpinisme, alpinisme, escalade, cyclisme et trail running spécialisée dans le textile et les accessoires ( gants, casque, bâton…). Les vêtements crazy idea sont vraiment d’une qualité, d’un look et d’une efficacité exceptionnelle. Pour plus d’infos:

This morning I returned to climb the Pelvoux with an objective to establish a reference time. So I left from Pré de Mme Carle at 5.45am and reached the summit 1 hour 49 mins later. I took the route that goes over the moraine on the glacier noir, next I went up the north side of the East mountain pass and then finished by Métrier couloir. I stopped the clock at the summit and came down the Coolidge couloir at a more relaxed pace and joined the path that goes to the Pelvoux mountain hut. 

I took 1 hour and 49 mins to cover 2100m of positive altitude difference by these 2 glacier routes…

Equipment used: I climbed in Scarpa Rebels that once again showed me  their effectiveness. Clothing worn: The maglia transalp thermo+ and the cervio trousers from crazy idea. An Italian brand for ski-montaineering, alpine climbing, rock climbing, cycling and trail running specializes in clothes and accessories (gloves, helmets, ski-poles….). The Crazy Idea line of clothing is of real quality with a unique style and excellent technical performance. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à mon père, Sylvain, Chloé GUELLERIN et Léo VIRET pour la trace et les photos…

Thanks to my dad, Sylvain, Chloé GUELLERIN and Léo VIRET for marking out my route and for the photos….

A très vite pour de nouvelles ascensions…

See you soon for new climbs…

Et en bonus, nouvelle technique de descente :

And as a bonus, a new descent technique :